Quelle est la différence entre une bière industrielle et une bière artisanale ?

Dans les quelques territoires d’Europe où la bière est la boisson reine, la mousseuse fait partie intégrante de leur culture puisqu’elle est rattachée à une tradition brassicole, à un savoir-faire culinaire ou dépend tout simplement des produits agricoles et de l’état du réseau hydraulique d’une région. La boisson à mousse dispose actuellement d’une dimension planétaire mais pour les puristes amateurs de bières, l’origine, la qualité et la provenance sont les critères primordiaux sur lesquels reposent leur choix. Sachez donc à partir de maintenant qu’il existe deux catégories de bières: la bière industrielle et la bière artisanale. Toutes les deux connaissent actuellement un grand engouement pour la qualification de bière de terroir.
Quels sont les caractéristiques qui indiquent la nature industrielle de la bière ?

biere-kronenbourg-1664Premièrement, comme l’indique son qualificatif, la bière industrielle est produite par les grandes enseignes, présentes dans différentes localités, disposant d’une usine ou d’un local équipé de matériels industriels et employant un effectif considérable. L’origine industrielle de la fabrication de la bière découle de la découverte par Louis Pasteur d’un procédé servant à améliorer et à garantir l’hygiène du mécanisme de fermentation de la levure: la pasteurisation. Une bière industrielle est surmédiatisée, disponible dans tous les points de vente et la plupart du temps est uniforme c’est-à-dire que sa qualité et ses caractéristiques restent les mêmes quelque soit le contenant : bouteille, fût ou cannette. Une marque de bière industrielle est souvent associée à un restaurant, un pub ou un bar, bref aux acteurs de la restauration, par le biais des contrats de brasseries. Ces derniers signifient que le restaurateur concerné doit arborer son local de signes distinctifs représentant la marque tels que le logo ou les couleurs et se doit de distribuer exclusivement les produits de cette dernière.

biere-bracine-ambreeQuant aux bières artisanales, elles sont toutes le contraire de ces mousseuses industrielles. Une bière est qualifiée d’artisanale quand elle est produite par une brasserie locale, brassée suivant les procédés traditionnels et est produite à une quantité minime par rapport à la production industrielle. Elle est évidemment brassée par un effectif moindre, le plus souvent à l’échelle d’une famille, pratique la distribution de proximité c’est-à-dire qu’elle réserve sa production pour les restaurateurs de sa localité et les caractéristiques de sa bière ne sont jamais uniformes, en d’autres termes varient selon la qualité des ingrédients. Pour cette catégorie, on peut autant parler de brasseries artisanales et de fermes brassicoles. La différence réside dans la provenance des matières premières nécessaires au brassage de la bière. Dans le premier cas, l’orge provient des agriculteurs de la région tandis que dans le second, la brasserie dispose de ses champs et plantations. Que la marque soit de nature industrielle ou artisanale, elles affichent toutes un certain intérêt pour la nouvelle tendance: la bière de terroir. Cette qualification va normalement de soi avec la bière artisanale puisqu’elle est rattachée à sa localité, a été la première à revendiquer cette dénomination et est à l’origine de la prolifération des microbrasseries. Ce rattachement territorial du produit est de nos jours un argument commercial de taille et certaines marques industrielles veulent en faire leur cheval de bataille. Il existe des bières industrielles qui se revendiquent de terroir puisqu’elles véhiculent la culture d’une région donnée mais se retrouvent face à un problème d’ordre géographique puisque les consommateurs n’admettent pas qu’elles soient brassées dans d’autres régions que celle qu’elle représente comme par exemple la Tolosane qui se présente comme originaire du pays cathare alors qu’elle est brassée en Savoie. De nature industrielle ou artisanale, la bière de terroir tient une représentation culturelle de la localité productrice puisqu’elle est considérée comme l’ambassadeur de cette dernière et véhicule leur identité. Cette catégorie de bière n’est alors pas restreinte par la taille de la distribution mais se doit d’être un acteur de développement de sa localité et son ambassadeur culturel.

Nouveaux articles :
Quelles sont les diverses formes de consommation ?
Que faut-il savoir de la brasserie Météor ?
Pourquoi apprécie-t-on autant les bières belges